L’atelier formation

L’atelier s’inscrivant dans le cadre de l’échange franco-québécois, il est nécessaire d’organiser une modélisation de la formation : c’est désormais l’objectif du groupe de travail : élaborer un document-modèle pour avoir un socle commun : les questions qui se posent sont alors les suivantes :

 

  • que fait-on avec ?
  • comment l’articuler avec les prestataires de services externes ?
  • Labellisation de la formation ?

 

L’objectif à terme pourrait être une formation initiale commune pouvant être dispensée par le RENADEM pour tous les médiateurs nouveaux des structures du RENADEM.

 

Une majorité de compétences bénévoles mobilisées

307 intervenants au total sont mobilisés pour assurer à la fois des services d’accès au droit et de médiation.

 

58% d’entre eux sont bénévoles. Cette caractéristique s’explique par le recours aux :

 

  • médiateurs bénévoles s’impliquant dans le développement de la médiation citoyenne.
  • avocats bénévoles s’engageant dans la mission d’accès au droit.

 

Cette spécificité renvoie à la nécessité pour les structures membres de former et qualifier ces bénévoles à la fois dans le champ de l’accès au droit et de la médiation, à la fois dans la connaissance des réseaux d’acteurs relevant de ce champ ou des champs sociaux connexes.

 

Cette forte implication des ressources bénévoles est effective grâce à la collaboration de 70 salarié(e)s qui apportent en sus de leurs compétences techniques, une fonction organisationnelle indispensable à la mise en œuvre d’une diversité de services, une fonction de structuration d’un travail en réseau impulsé par chacun des organismes membres sur son territoire.

 

La plate-forme de services au public de Pessac et la Maison René Cassin font par ailleurs appel à des compétences bénévoles et salariales partenariales.